RÉGLEMENTATION SOLS


  • Domaine d'utilisation

    En France, notre profession fait référence au classement UPEC pour classer les revêtements de sol en fonction de leur emploi dans les bâtiments :

    • d'habitation
    • administratifs
    • commerciaux
    • hôteliers
    • d'enseignement
    • hospitaliers ou analogues à l'une de ces 6 catégories


    UN CLASSEMENT BASÉ SUR DES CRITÈRES D'ÉVALUATION :

    (U) Usure à la marche :
    U = 2 - 2s - 3 - 3s - 4

    (P) Poinçonnement du mobilier (fixe ou mobile) et des chutes diverses :
    P = 2 - 3 - 4 - 4s

    (E) Comportement à l'eau et à l'humidité :
    E = 1 - 2 - 3

    (C) Tenue aux agents chimiques :
    C = 0 - 1 - 2 - 3 (produits spécifiques)

    Plus l'indice chiffre est élevé, plus les contraintes liées à l'usage sont élevées.

    Acoustique

    La dalle nue transmet le bruit d'impact à un certain niveau sonore. Les moyens qui peuvent le faire baisser sont :
    • La masse de la dalle
    • La chape flottante
    • Le revêtement de sol

    Le revêtement de sol est caractérisé par un indice
    d'affaiblissement acoustique DeltaLw.

  • Réaction au feu

    La réglementation française actuelle détermine et classe les revêtements de sol et de mur en 5 catégories :

    M0 incombustible : béton, plâtre...
    M1 non inflammable
    M2 difficilement inflammable
    M3 moyennement inflammable
    (classe dans laquelle se trouvent généralement les revêtements de sol)
    M4 facilement inflammable

    MISE EN PLACE PROGRESSIVE DE NORMES EUROPÉENNES

    La norme de classement "NF EN 13501-1 Exigence" définit 5 classes pour les revêtements de sol (A1fl - A2fl - Bfl - Cfl - Dfl).
    Cette norme définit la puissance calorifique nécessaire à la propagation de la flamme.
    C'est le "flux critique" qui caractérise la classe.

    On ne peut pas préciser le degré d'inflammation de chaque euroclasse comme cela est fait pour le classement M, toutefois on peut établir un tableau de correspondance entre les normes comme dans le tableau ci-contre :